Vous voulez faire de votre enfant un adulte en bonne santé ? Nourrissez-le sainement
L'alimenteur est devenu le premier prescripteur du médicamenteur.
cuisine saine pour des enfants sains
pdiatrie      Alimentation industrielle ?
Voici une mise en bouche;
     enfant sant

produits sains pour les enfants  A ne pas manquer

Retour
Aspartame poison en Publi rédactionnel allégé
Jeudi - Janvier 30, 2014 11:08 pm
Aspartame poison en Publi rédactionnel allégé
L'avis de l'expert...
Si l'on avait trouvé le moindre risque pour les femmes enceintes, ce produit aurait été interdit pour toute la population affirme à propos de l'aspartame, Marc Fantino, professeur de physiologie à Dijon. Les propos sont d'autant plus rassurants qu'ils sont reproduits sous la mention L'avis de l'expert dans un publi rédactionnel de l'Association internationale pour les édulcorants en France.
Une pleine page, intitulée Aspartame : ce qu'il faut savoir, qui a été saupoudrée dans toute la presse magazine.
Une fois encore, pour nous faire avaler que le faux sucre c'est bon et sans danger, on nous sort le scientifique de service.
Ce qui n'est pas précisé, c'est que Marc Fantino est membre du jury du prix Ajinomoto, décerné par le leader mondial de l'aspartame. Et puis, quand on épluche les déclarations de conflit d'intérêts de celui qui jusqu'en octobre 2006 expert de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments, on découvre qu'une brochette de géants de l'agroalimentaire a eu recours aux services du professeur de Dijon. De Danone à Nestlé en passant par le Syndicat national des boissons rafraîchissantes, Coca-Cola ou Masterfood, avec en bonne place le vendeur de faux sucre Nutrasweet racheté par Ajinomoto. Questionné sur sa petite caravane publicitaire l'expert, Marc Fantino n'a pas souhaité répondre.
Parmi les faits scientifiquesalignés par le publi rédactionnel pour rétablir la vérité sur l'aspartame, on trouve, par exemple, cette enquête du Crédoc, le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie, oui explique que les Français sont de petits consommateurs de produits allégés contenant des édulcorants , sauf que ladite enquête a été financée par Coca-Cola, gros utilisateur de faux sucre dans ses sodas light.
Est également cité le travail d'une chercheuse qui démontre que les édulcorants ne favorisent pas l'addiction au goût sucré. Une scientifique indépendante que épinglée en 2009 lorsqu'elle animait aux Entretiens de Bichat, le raout annuel des médecins généralistes, une table ronde organisée par Coca-Cola sur les bienfaits des boissons light.
Et que dire encore de cette étude selon laquelle l'aspartame peut aider à contrôler son poids, dont on s'aperçoit qu'elle a été financée par Ajinomoto ?
C'est sans doute ce qu'on appelle une vérité allégée...
Aucun commentaire
Laissez un commentaire
* Nom
* Email (ne sera pas publié)
*
* Entrez le code de vérification
Indiquez le nom de la capitale française en minuscule pour prouver que nous n avons pas à faire à un robot
*
* - Champs requis
 

phytothrapie Avant de vous jeter dans les comptes des médicamenteurs voyez ceci et d'autres alternatives: Phytothérapie

Aujourd’hui se côtoient deux Bio;
le BIO Biologique et de plus en plus le bio qui lui n’est autre que de la Bouffe Industrielle Opportune

cuisine saine pour avoir des enfants sains
Accueil Enfant durable

Une très belle réussite de Bio collective à voir