Vous voulez faire de votre enfant un adulte en bonne santé ? Nourrissez-le sainement
L'alimenteur est devenu le premier prescripteur du médicamenteur.
cuisine saine pour des enfants sains
pdiatrie      Alimentation industrielle ?
Voici une mise en bouche;
     enfant sant

produits sains pour les enfants  A ne pas manquer

Retour
Castration et hormones
Jeudi - Janvier 30, 2014 7:33 am
Castration et hormones
Ne prononcez surtout pas le mot  injection d'hormones  ou  castration chimique , à la rigueur parlez d'immuno-castration  !
Cela fait un petit moment que la Commission européenne se creuse la tête.
 
Comment nommer, sans effrayer le consommateur la trouvaille de Pfizer pour castrer les cochons de manière indolore ?
Le numéro 1 mondial de l'industrie pharmaceutique  plus de 67 milliards de dollars de chiffre d'affaires  commercialise un produit magique, qui, après deux piqûres seulement, provoque l'atrophie des testicules du porcelet.
Une alternative au zigouiliage à vif desdits testicules infligé au cochon français, à l'âge de 7 jours. Au nom du bien-être animal, Bruxelles veut décréter l'interdiction de la castration  tradi  du porc dans toute l'Europe, en 2018.
En attendant que tombe le couperet, les éleveurs français sont priés, depuis le début de l'année, d'anesthésier leurs cochons ou de les bourrer d'antalgiques avant de les transformer en castrats. Sauf que les éleveurs rechignent à débourser pour des produits qu'ils jugent trop chers, peu pratiques et moyennement efficaces.
Restent les fameuses piquouzes que Pfizer aimerait bien faire passer pour un banal vaccin. Certes, à première vue la technique s'apparente à une vaccination.
On injecte  à l'animal une hormone sexuelle de synthèse, copie chimique de la gonadolibérine, hormone naturelle qui stimule les testicules. Le système immunitaire du cochon réagit aussi sec face à l'intrus, en produisant des anticorps qui détraquent la machine.
Même à dose épsilonesque, il s'agit bien d'une injection d' hormones , un mot qui fait peur car il rappelle le scandale ae la viande aux hormones. Pfizer jure au qu' il n'y a aucun problème. La molécule, administrée en quantité infinitésimale est inactive, dégradée à 99 % par la digestion, et ne résiste de toute façon pas à la cuisson. Bref, la probabilité pour que l'amateur de jambon subisse les mêmes effets que le porc semble exclue.
Au fait, pourquoi est-ce qu'on castre les cochons ?
Parce que 25 % des porcs qui atteignent la maturité sexuelle donnent une viande qui dégage, à la cuisson, des effluves fécaux et une odeur d'urine.
 

Aucun commentaire
Laissez un commentaire
* Nom
* Email (ne sera pas publié)
*
* Entrez le code de vérification
Indiquez le nom de la capitale française en minuscule pour prouver que nous n avons pas à faire à un robot
*
* - Champs requis
 

phytothrapie Avant de vous jeter dans les comptes des médicamenteurs voyez ceci et d'autres alternatives: Phytothérapie

Aujourd’hui se côtoient deux Bio;
le BIO Biologique et de plus en plus le bio qui lui n’est autre que de la Bouffe Industrielle Opportune

cuisine saine pour avoir des enfants sains
Accueil Enfant durable

Une très belle réussite de Bio collective à voir