Vous voulez faire de votre enfant un adulte en bonne santé ? Nourrissez-le sainement
L'alimenteur est devenu le premier prescripteur du médicamenteur.
cuisine saine pour des enfants sains
pdiatrie      Alimentation industrielle ?
Voici une mise en bouche;
     enfant sant

produits sains pour les enfants  A ne pas manquer

Retour
Des ronds dans le bouillon cube
Auteur: Le Canard Enchainé
Mercredi - Septembre 6, 2017 10:47 pm
Des ronds dans le bouillon cube
On le sait, les Français se sont remis à faire la cuisine, cela re­vient moins cher et c'est meilleur pour les papilles et la santé. Avec, parfois, des conséquences inat­tendues : les ventes de bouillons cubes sont parties en flèche. Il faut dire que c'est bien pratique pour rehausser vite fait le goût d'une tambouille maison. L'année der­nière, il s'en est vendu dans l'Hexagone plus de 387 millions. La plus grosse usine de France, dans l'Aisne, en fabrique à elle seule plus de 16 000 tonnes par an.
Il y a un mois, quand a débuté l'affaire du fipronil, les industriels du secteur ont eu la chair de poule. Car, un de leurs produits vedettes, c'est le bouillon de vo­laille, une mixture mitonnée avec de la poule pondeuse de réforme, sous forme de bouts de viande, de graisses ou de jus de cuisson de poulet concentré puis dé­shydraté. Jusqu'à présent, les contrôles n'ont rien déniché.
On aurait pourtant aimé savoir si, pendant les dix mois où les éle­vages néerlandais ont été asper­gés avec l'insecticide interdit, des „ poules pondeuses sont entrées dans la fabrication de ces "aides culinaires". Dès que le "Canard" a posé la question ao hollandais Unilever, qui possède les fameux bouillons Knorr, la multinationale s'est mise aux abonnés absents. 
Par peur de prendre un bouillon ?
Une astuce, tout de même, pour ne pas se mettre la rate au court-bouillon : choisir, sur l'étiquette, « poulet » et non pas « poule », ce qui permet au moins d'éviter la malheureuse, qui arrive lessivée à l'abattoir après avoir pondu ses 450 oeufs...
Mais qu'y a-t-il vraiment dans ces cubes. Surprise : il n'a de « bouillon traditionnel » que le nom. 
Le premier ingrédient, c'est le sel : il s'en trouve quatre fois plus que de viande de volaille ! 
Le reste est digne de la potion miracle anti-gueule de bois d'Astérix : huile d'olive, sucres, graisse de poule, ail, persil, caramel, amidon de pomme de terre, huile de palme hydrogénée, curcuma...
A quoi s ajoute une flopée d'additifs, de l'inosinate, un exhausteur de goût généralement préparé à partir d'une fermentation bacté-riologique, de la maltodextrine, une poudre blanche habituellement réservée aux culturistes pour prendre de la masse musculaire, et, pour refermer le couvercle, du glutamate, oui ouvre l'appétit...

Allez, au bouillon !
 

Aucun commentaire
Laissez un commentaire
* Nom
* Email (ne sera pas publié)
*
* Entrez le code de vérification
Indiquez le nom de la capitale française en minuscule pour prouver que nous n avons pas à faire à un robot
*
* - Champs requis
 

phytothrapie Avant de vous jeter dans les comptes des médicamenteurs voyez ceci et d'autres alternatives: Phytothérapie

Aujourd’hui se côtoient deux Bio;
le BIO Biologique et de plus en plus le bio qui lui n’est autre que de la Bouffe Industrielle Opportune

cuisine saine pour avoir des enfants sains
Accueil Enfant durable

Une très belle réussite de Bio collective à voir