Vous voulez faire de votre enfant un adulte en bonne santé ? Nourrissez-le sainement
L'alimenteur est devenu le premier prescripteur du médicamenteur.
cuisine saine pour des enfants sains
pdiatrie      Alimentation industrielle ?
Voici une mise en bouche;
     enfant sant

produits sains pour les enfants  A ne pas manquer

Retour
Ceta, c'est assez
Auteur: Le Canard Enchainé
Mardi - Septembre 26, 2017 8:58 pm
Ceta, c'est assez
A part le sirop d'érable, de quel produit ca­nadien manquons-nous cruellement ? 
Avons-nous vraiment besoin que 60 000 tonnes de viande bo­vine et de 75 000 tonnes de viande porcine, issus de fermes-usines, traversent en conteneurs les 5 000 kilomè­tres qui nous séparent du Ca­nada pour atterrir dans nos assiettes ?
Avons-nous un be­soin urgent d'importer du Ca­nada du pétrole extrait de sa­bles bitumineux à grand renfort de gaz à effet de serre ?
Avons-nous besoin du blé, de l’aluminium, du textile, des bagnoles en provenance du Canada ?
Avons-nous un besoin si pressant d'exporter là-bas des calissons d'Aix, du roquefort, et des émissaires de Bouygues et d'Alstom ?

Il semblerait que oui, puisque l'accord de libre-échange entre l'Europe et le Canada est entré en vigueur ce 21 septembre, malgré toutes les oppositions.
Et il y en a eu...
Celle des Wallons, qui avaient mis leur veto voilà un an (avant de rentrer dans le rang). Celle d'Emmanuel Macron, qui avait dit qu'il s'agissait là du « dernier traité d'un vieux monde vieillis­sant ». Celle de Nicolas Hulot, qui avait affirmé que cet ac­cord n'était « pas climato-com-patible ». Celle des agricul­teurs, inquiets de ce surcroît de concurrence.
Celle de mul­tiples ONG, qui rappellent que le Ceta ne va pas seule­ment supprimer les barrières douanières, mais aussi ba­layer les obstacles que consti­tuent les normes sanitaires et environnementales (et, comme celles-ci sont nette­ment plus élevées en Europe, cela revient à baisser la garde).
Et, plus récemment, l'oppo­sition de la commission d'ex­perts nommés par Macron. Il les avait chargés de vérifier que ce nouvel accord commer­cial ne nuirait pas à l'environ­nement et s'était engagé à prendre en compte leurs cri­tiques. Ils n'ont pu que se ren­dre à l'évidence : intensifier d'au moins 20 % les échanges entre les continents aura pour effet d'augmenter les émis­sions de C02, et rien n'est prévu dans le Ceta pour limi­ter cette hausse...
Pas un mot non plus sur le principe de précaution. Ce qui n'a pas em­pêché le gouvernement d'an­noncer triomphalement que le Ceta était lancé, tout en promettant vaguement qu'un deuxième accord pourrait être négocié à la saint-glinglin. A quoi bon, d'ailleurs, puisque François de Rugy vient d'af­firmer, les yeux dans les yeux : « On nous dit que le Ceta est contraire à l'accord sur le cli­mat, ce qui est faux » ...
C'est un authentique écolo qui vous le dit, les yeux dans les yeux.

Résumons.
D'un côté, les te­nants du « vieux monde vieil­lissant », qui répètent la vieille rengaine selon laquelle le Ceta est forcément bienvenu, pour la seule raison que « les consommateurs bénéficieront d'une baisse des prix et d'un choix plus important » (« Le Figaro », 20/9).
De l'autre, des citoyens qui tentent de leur faire entendre qu'ils ne sont pas simplement des tubes di­gestifs sur pattes se fichant de l'écologie, de la santé et du climat.
Le problème est que les tenants du « vieux monde vieillissant » sont de plus en plus sourds.
Et toujours en marche, et toujours dans la même direction...

Jean-Luc Porquet
Aucun commentaire
Laissez un commentaire
* Nom
* Email (ne sera pas publié)
*
* Entrez le code de vérification
Indiquez le nom de la capitale française en minuscule pour prouver que nous n avons pas à faire à un robot
*
* - Champs requis
 

phytothrapie Avant de vous jeter dans les comptes des médicamenteurs voyez ceci et d'autres alternatives: Phytothérapie

Aujourd’hui se côtoient deux Bio;
le BIO Biologique et de plus en plus le bio qui lui n’est autre que de la Bouffe Industrielle Opportune

cuisine saine pour avoir des enfants sains
Accueil Enfant durable

Une très belle réussite de Bio collective à voir