Vous voulez faire de votre enfant un adulte en bonne santé ? Nourrissez-le sainement
L'alimenteur est devenu le premier prescripteur du médicamenteur.
cuisine saine pour des enfants sains
pdiatrie      Alimentation industrielle ?
Voici une mise en bouche;
     enfant sant

produits sains pour les enfants  A ne pas manquer

Retour
Un paysan picard lance un nouveau cri d’alerte
Dimanche - Octobre 22, 2017 1:43 pm
Un paysan picard lance un nouveau cri d’alerte
ll veut croire que son écrit du cœur, intitulé Pacte citoyen de l’alimentation finira, vraiment, par secouer le cocotier. L’agriculteur et éleveur laitier, Jérôme Caillerez, installé à Humbercourt (Somme), refuse de se taire face à la crise sans fin subie par le monde agricole. Le paysan picard continue de dénoncer «  l’ultralibéralisme qui ne respecte plus, ni le travail du paysan, ni la vraie valeur de l’alimentation  ».
«  Je milite pour la révision de la loi assassine de la LME (Loi de modernisation de l’économie) qui fait les choux gras de la grande distribution en étranglant le monde paysan  », disait-il déjà au Courrier picard le 10 septembre dernier. Un mois et demi plus tard, Jérôme Caillerez a bien eu quelques retours sur son texte et des mots d’encouragements. «  La députée de la Somme Barbara Pompili (LREM) a même publié mon texte dès juin sur sa page Facebook  », raconte l’éleveur de la Somme. Mais pour les intentions affirmées à prendre le taureau par les cornes, elles manqueraient cruellement.
L’urgence au quotidien est pourtant là, à la fois pour les agriculteurs et pour les consommateurs. «  À part dans les circuits courts, on subit tous une forme de racket  », considère-t-il. La pénurie du beurre dans les grandes surfaces est pour lui symptomatique, d’un marché fou, miné par la spéculation. «  Les industriels vendent à l’export le beurre et nous, nous ne voyons pas l’argent du beurre…, déplore-t-il. Et ce ne sont pas les fournisseurs qui ne veulent pas livrer le beurre comme disent les grandes surfaces mais celles-ci qui ne veulent pas payer le vrai prix  ». Jérôme Caillerez s’inquiète déjà des prochaines négociations commerciales entre la grande distribution et le monde agricole. «  La guerre des prix reprendra de plus belle, d’autant plus que les GMS (les grands et moyennes surfaces) ont la trouille de l’arrivée des géants d’internet dans les questions alimentaires  », soutient-il.
Deux publications agricoles, pleinchamp.com et L’Action agricole picarde viennent aussi de lui consacrer un article.

Le producteur de lait s’inspire de Mirabeau

Sa lettre ouverte en mai dernier au nouveau président Emmanuel Macron avec lequel il partagerait un aïeul en commun à Authies voici cinq générations en arrière, lui a valu une petite réponse polie d’un chef de cabinet à l’Élysée. « Soyez un Macron bâtisseur… avait écrit Jérôme Caillerez. Pour redynamiser nos territoires ruraux, je vous invite à vous appuyer sur les paysans, véritable colonne vertébrale de la France profonde, car ils ne sont « pas assez savants pour raisonner de travers »  ». Au passage, il glisse que le livre du candidat Macron, Révolution, «  ne consacrait que quatre lignes à l’agriculture  ». Le 18 juin, l’appel de l’écriture, à nouveau, le poussait à enrichir son texte « Pacte citoyen de l’alimentation » qui n’avait encore qu’un titre. «  Ça m’est venu par frustration. Et j’ai décidé de m’adresser aux citoyens consommateurs. J’ai pu formuler plus facilement en tutoyant les camarades citoyens, comme Mirabeau et l’abbé Sieyès.  »
Le producteur de lait, à l’esprit libre et indépendant, n’est pas un révolutionnaire. Le paysan « météore », comme il se présente, aspire seulement à plus de justice.

Le texte intégral de Jérôme Caillerez intitulé «Le Pacte Citoyen de l’Alimentation»


Aucun commentaire
Laissez un commentaire
* Nom
* Email (ne sera pas publié)
*
* Entrez le code de vérification
Indiquez le nom de la capitale française en minuscule pour prouver que nous n avons pas à faire à un robot
*
* - Champs requis
 

phytothrapie Avant de vous jeter dans les comptes des médicamenteurs voyez ceci et d'autres alternatives: Phytothérapie

Aujourd’hui se côtoient deux Bio;
le BIO Biologique et de plus en plus le bio qui lui n’est autre que de la Bouffe Industrielle Opportune

cuisine saine pour avoir des enfants sains
Accueil Enfant durable

Une très belle réussite de Bio collective à voir