Vous voulez faire de votre enfant un adulte en bonne santé ? Nourrissez-le sainement
L'alimenteur est devenu le premier prescripteur du médicamenteur.
cuisine saine pour des enfants sains
pdiatrie      Alimentation industrielle ?
Voici une mise en bouche;
     enfant sant

produits sains pour les enfants  A ne pas manquer

Retour
C'est la fête à la cochenille
Auteur: Le Canard Enchainé
Mercredi - Décembre 6, 2017 6:59 pm
C'est la fête à la cochenille
Voilà une cochenille asiatique qui passe sa vie à baver sur les arbres. Si la femelle du Kerria lacca, qui s'épanouit dans les fo­rêts tropicales, recouvre de ses sécrétions tout ce qu'elle touche, c'est d'abord pour protéger son nid.
En séchant, la salive de cette fausse chenille donne une croûte visqueuse qui fait le bonheur de l'industrie agroalimentaire.
Récoltée sur le tronc des arbres, la précieuse bave est concassée puis purifiée par extraction à chaud à l'aide d'un solvant. La masse pâteuse ainsi obtenue est ensuite mélangée avec de l'alcool éthylique, méthylique, butylique, amylique, de l'ammoniaque, de la soude caustique, de la potasse, du borax, des carbonates alca­lins...  n'en jetez plus !, pour en faire une chouette gomme d'enrobage, de couleur orangée ou blond doré.
On en retrouve un peu partout, jusque sur les bûches de Noël !
Une joyeuseté qui, sur les étiquettes, est pudi­quement signalée « shellac » ou « E904 ».
C'est l'une des cachotteries pointées par Foodwatch. L'ONG, poil à gratter de l'agroalimentaire, a eu la bonne idée de sortir un catalogue « spécial arnaques
de fêtes », où elle décortique 20 produits qui, du foie gras au saumon en passant par la bisque de homard, composent habituel­lement le menu des deux ré­veillons. Une hotte dans laquelle figure donc une bûche de chez Picard café-noisette... enrobée de shellac.
La pâtisserie indus­trielle raffole de la salive de Kerria lacca, tout comme les confiseurs pour le glaçage des macarons, des chocolats et d'une kyrielle de bonbons chocolatés comme les célèbres Smarties.
Grâce à la bave de cochenille, les fruits et les légumes exotiques brillent comme des sous neufs sur les étals de nos supermarchés.
Avant d'embarquer sur les porte-conteneurs, avocats, ananas, pa­payes ou mangues sont souvent enduits de shellac.
Un film pro­tecteur moins cher que la cire d'abeille.
En dehors de notre as­siette, le E904 sert, pêle-mêle, à enrober les médicaments, à traiter le bois, à fabriquer les vernis à ongles et les laques à cheveux.
On comprend maintenant pour­quoi, les soirs de réveillon, après avoir englouti la bûche ou pioché dans les boîtes de chocolats, l'en­vie nous prend parfois de faire la danse de la (co)chenille...
Aucun commentaire
Laissez un commentaire
* Nom
* Email (ne sera pas publié)
*
* Entrez le code de vérification
Indiquez le nom de la capitale française en minuscule pour prouver que nous n avons pas à faire à un robot
*
* - Champs requis
 

phytothrapie Avant de vous jeter dans les comptes des médicamenteurs voyez ceci et d'autres alternatives: Phytothérapie

Aujourd’hui se côtoient deux Bio;
le BIO Biologique et de plus en plus le bio qui lui n’est autre que de la Bouffe Industrielle Opportune

cuisine saine pour avoir des enfants sains
Accueil Enfant durable

Une très belle réussite de Bio collective à voir