Vous voulez faire de votre enfant un adulte en bonne santé ? Nourrissez-le sainement
L'alimenteur est devenu le premier prescripteur du médicamenteur.
cuisine saine pour des enfants sains
pdiatrie      Alimentation industrielle ?
Voici une mise en bouche;
     enfant sant

produits sains pour les enfants  A ne pas manquer

Retour
Vous reprendrez bien un peu de phosphate ?
Auteur: Le Canard Enchainé
Mercredi - Décembre 13, 2017 7:12 pm
Vous reprendrez bien un peu de phosphate ?
C’est une étude que l'industrie de la viande traîne depuis quatre ans comme un cheval mort.
Une alimentation trop riche en phos­phates augmente le risque de mou­rir prématurément. Une effarante découverte, publiée dans une grande revue scientifique, « The American Journal of Clinical Nu­trition », par des épidémiologistes qui ont comparé, sur sept ans, les habitudes alimentaires et l'état de santé de près de 10 000 adultes américains. Il faut dire qu'à haute dose, au-delà de 1 400 mg par jour, le phosphate, c'est mauvais pour les os, les reins et les artères.
Fâcheux, quand on sait que l'agroalimentaire en saupoudre partout, de plus en plus, et pas seulement aux Etats-Unis.
On es­time qu'en Europe on en consomme aujourd'hui en moyenne entre 1 000 et 2 000 ma par jour, deux fois plus que dans les années 70.
Et pour cause : pas moins de huit additifs phosphatés sont au­torisés dans l'Union européenne, de l'E338 à l’E343 et de l'E450 à l'E452.
Utilisés pêle-mêle pour acidifier les sodas, enrichir en calcium les produits laitiers, sta­biliser certains laits concentrés, purées en flocons et chocolats en poudre, incorporés dans les le­vures chimiques pour gâteaux, ou comme sels de fonte dans les fromages fondus à tartiner, aux­quels ils donnent une texture plus homogène.
Mais ce sont les fa­bricants de charcuterie industrielle qui en raffolent, pour leur pro­pension à retenir l'eau.
Astucieux, vu que, plus il y a de flotte dans le jambon ou le cordon bleu, moins il y a de viande pour le même prix au kilo.
C'est pour toutes ces vertus que, malgré les doutes qui augmentent sur la nocivité d'une surconsom­mation d'E451 et consorts, l'in­dustrie du kebab réclame à cor et à cri le droit de phosphater, elle aussi.
Ce que la Commission européenne, poussée par l'Alle­magne, qui inonde l'UE en cônes de barbaque congelée (90 % des viandes à kebab en France), lui a accordé. Le 25 septembre, 24 des 28 Etats membres, dont la France, ont donné leur feu vert.
Une décision aussitôt contestée par les eurodéputés, au nom de la santé, les additifs phosphatés étant interdits depuis 200o pour cette raison dans les viandes fraîches.
Tout cela au moment où l'Agence européenne de sécurité sanitaire des aliments phosphore sur leur dangerosité. Pour influen­cer le vote du Parlement, des lobbyistes allemands alimentent de­puis quelques semaines une campagne de presse laissant croire que Bruxelles veut interdire les kebabs.
A force de mentir, ils vont se griller !
Aucun commentaire
Laissez un commentaire
* Nom
* Email (ne sera pas publié)
*
* Entrez le code de vérification
Indiquez le nom de la capitale française en minuscule pour prouver que nous n avons pas à faire à un robot
*
* - Champs requis
 

phytothrapie Avant de vous jeter dans les comptes des médicamenteurs voyez ceci et d'autres alternatives: Phytothérapie

Aujourd’hui se côtoient deux Bio;
le BIO Biologique et de plus en plus le bio qui lui n’est autre que de la Bouffe Industrielle Opportune

cuisine saine pour avoir des enfants sains
Accueil Enfant durable

Une très belle réussite de Bio collective à voir